Actualités

Témoignage d’une soignante sur la période de confinement puis de déconfinement

« Suite à la crainte des effets du Covid 19, des précautions drastiques ont été prises. Il fallait protéger à tout prix. Depuis le début, je nourris un doute éthique sur cette précaution à tout prix. Sans penser aux conséquences, chacun a foncé tête baissée, comme de bons soldats obéissant aux injonctions de nos dirigeants (Il a été dit que nous étions en guerre).

Travaillant en soins palliatifs, donc avec des personnes particulièrement fragiles et fragilisées sur le plan psychologique, dès les premiers jours, je me suis aperçue des dégâts psychiques que le confinement entraînait. L’angoisse, la peur, l’isolement, la solitude, le manque de relation, le manque de nourriture affective dont chacun a besoin, a été cruellement ressenti. Plus d’accompagnements, culpabilisation…

Sans remettre en question les gestes barrières, force est de constater que l’isolement a été très délétère. J’ai dû m’élever, à plusieurs reprises contre ces aberrations absurdes et inhumaines. Je me suis heurtée à certains collègues car là où je parlais « sujet », « Être », risque majeur de décompensation du fait du manque de soutien, on me répondait : « c’est la loi ».

Défendre la loi n’est pas notre objet, ni direction de travail… Il est par contre de notre devoir de défendre le sujet.

J’ai pu noter qu’à ce jour, dans ce déni de la mort comme fin obligée et naturelle de la vie, on meurt toujours autant, voire plus, et dans de mauvaises conditions. Ce climat anxiogène et mortifère a généré beaucoup de souffrances et de dégâts. Nombreux sont ceux qui sont morts seuls. Nombreuses sont les familles qui ont dû laisser partir un père, une mère…un être aimé sans un geste, un mot d’adieu. Je me suis battue et me bats encore contre ceci. Et je me joins à Marie de Hennezel qui a également constaté ces dégâts terribles et la détresse indicible de ces familles. Comment faire le deuil dans ces conditions… ! Cela va rester longtemps et s’inscrire dans les générations à venir.

Il y a urgence à se positionner. Eh oui ! De vivre, on en meurt ! C’est la condition pour être vivant. Quel dommage, au nom de la protection, projet se voulant bienveillant au demeurant, de retirer du vivant à la vie, de voler des instants précieux à ceux qui n’ont plus beaucoup de temps. On a « dé-sujetti » et supprimé le droit de décider de ce qui est bon pour nous. Culpabilisation et peur continue à régner. Cette gestion drastique est à la source de traumatismes graves.

La pensée unique est de mise ! La personne dans son altérité, le sujet est nié au nom d’un idéal totalitaire. Mais on nous a bien fait comprendre qu’il s’agit de la « bonne cause », et même si on en souffre, même si on en meurt. Oui, ça a tué. Mais chut ! Et gare à celui qui pensera autrement ! L’essence même de notre profession, notre éthique fait forcément de nous un danger, des mauvais objets, des empêcheurs de tourner en rond, de vilains enfants désobéissants, bref des ingérables qu’il faudrait peut-être remettre dans le droit chemin. »

Actualités

La règle des 30 personnes, une décision absurde

26 novembre 2020 (17h) Éditorial par Guillaume Goubert Directeur du journal La Croix Le premier ministre a confirmé que les cultes resteraient limités pour l’instant à 30 personnes. Jusqu’au bout, on a cru que le bon sens allait prévaloir. Et puis non. Jeudi, le premier ministre Jean Castex a laissé inchangée la règle annoncée 48 […]

27.11.2020 Lire
Actualités

30 personnes par célébration : les catholiques n’ont pas été entendus

Communiqué de presse La Conférence des évêques de France (CEF) est à la fois déçue et surprise par l’annonce faite ce soir par le Président de la République concernant le nombre de 30 personnes autorisées dans le cadre de l’exercice public du culte à partir du 29 novembre. Cette annonce n’est pas du tout conforme aux discussions […]

25.11.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Homélie de Mgr Souchu à l’occasion de la Pentecôte 2019

Frères et Sœurs, Si quelqu’un a soif, dit Jésus dans l’Évangile qui vient d’être proclamé, qu’il vienne à moi et qu’il boive. De son cœur couleront des fleuves d’eau vive; en disant cela il parlait de l’Esprit-Saint. Voici que nous entendons ces phrases alors que nous sommes rassemblés au terme d’une journée de prière et […]

08.06.2019 Lire
Dossiers de fond

Lutter contre la pédophilie

Rapport de la Conférence des Évêques de France Sortie du rapport de la Conférence des Évêques de France sur la lutte contre la pédophilie dans l’Église. Cette démarche d’information s’inscrit pleinement dans le cadre général de la lutte contre la pédophilie qui vise à la sensibilisation de tous. Une assemblée marquée par la rencontre des […]

13.05.2019 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher