Actualités

Rencontre avec le Père Hugues de Woillemont, Secrétaire général de la Conférence des évêques de France 

Ce second confinement de l’année a révélé une certaine crispation de la société concernant la privation de libertés jugées fondamentales. Les fidèles catholiques ont été particulièrement tristes de ne pouvoir participer à la messe, sommet de leur foi et rencontre si intime avec Dieu. 

La Conférence des évêques de France, par la voix de sa Présidence et de son Secrétariat général, est restée en contact permanent avec le gouvernement français, plus particulièrement le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur, afin de maintenir un dialogue efficace et ferme, tout en restant vigilant à la protection de la liberté du culte. 

Église dans les Landes est allée à la rencontre du Père Hugues de Woillemont, Secrétaire général de la CEF depuis le 1er septembre, pour comprendre davantage les rouages des relations entre l’Église et l’État. 

 

Église dans les Landes : Cela fait maintenant un peu plus de 3 mois que vous avez pris vos fonctions de Secrétaire général de la Conférence des évêques de France. Et on ne peut que constater que vous avez été rapidement mis dans le bain des relations avec le gouvernement. Pouvez-vous donc nous dire quel est votre rôle auprès de ce dernier ? 

Père Hugues de Woillemont :  L’Église contribue au bien commun en agissant dans de nombreux domaines de la vie en société, elle dialogue avec les différents acteurs de la vie politique, sociale, économique… Nous cherchons à promouvoir une vision de l’homme et de la société nourrie de l’Evangile et de notre Foi en Dieu. Concrètement, en soutenant les préoccupations que les évêques considèrent comme prioritaires ou centrales, comme par exemple l’attention à porter en priorité aux plus pauvres et aux plus fragiles, les questions écologiques, la promotion et le soutien de la famille et de la vie, la défense de la dignité de l’homme, du développement et de la paix Nous apportons notre contribution pour aider les acteurs institutionnels à discerner et prendre les bonnes décisions. 

Mais n’oublions pas que cette mission de l’Église ‘au milieu du village’ est l’affaire de tous : par exemple, un curé rencontre habituellement le maire de sa commune, un évêque le président du département ou de la région ou encore le préfet, le directeur diocésain de l’enseignement catholique le recteur d’académie… Et chacun de nous porte une responsabilité au moment de voter : l’Évangile, n’est pas un programme politique, mais nous pouvons lire les programmes politiques à la lumière de l’Évangile. 

 

Église dans les Landes : Les dernières semaines ont été particulièrement intenses, avec l’annonce de l’arrêt des cultes avec le second confinement. Immédiatement, la Conférence des évêques de France, par la voix de son président Mgr Éric de Moulins-Beaufort, a déposé un référé liberté auprès du Conseil d’état. Malgré son rejet qui a entraîné l’incompréhension de nombreux évêques et fidèles, ainsi qu’une certaine tension, vous êtes toujours souhaité maintenir un dialogue apaisé mais ferme avec l’exécutif. Comment se déroule ce dialogue ? Avec qui ? À quelle fréquence ? 

Père Hugues de Woillemont :  Au niveau national, la Conférence des évêques de France entretient des relations avec le Président de la République, le Premier ministre, un certain nombre de ministères, en particulier celui de l’Intérieur, en charge des cultes, mais aussi les parlementaires… Les occasions de rencontres sont très variées. Cela se fait par des rencontres directes, des échanges de courriers, des auditions, des consultations. Il faut aussi compter avec le temps pour construire des relations et trouver les bons relais.  

Depuis 2002, l’Instance Matignon réunit, une fois par an, le Premier Ministre, le Nonce apostolique, le Président et les deux vice-présidents et le Secrétaire général de la Conférence des évêques de France. Il s’agit d’aborder, d’analyser et chercher à résoudre les problèmes qui peuvent apparaître dans les relations entre l’Église et les pouvoirs publics. Un exemple : ces dernières années, l’État a demandé que les aumôniers salariés, en prison, santé soient titulaires d’un diplôme universitaire en laïcité.  Nous avons cherché à voir comment l’Église pouvait répondre à cette nouvelle exigence.  

 

Église dans les Landes : Quelques semaines avant votre prise de fonction, vous rappeliez dans les colonnes de La Croix l’importance de “la connaissance et de l’estime mutuelles” avec les autorités publiques, rappelant que “le climat de confiance permet de ne pas avoir peur de se dire les choses.” Suite à l’incompréhension liée à l’annonce d’une jauge de 30 personnes autorisées pour la reprise des cultes, a-t-il été facile pour vous de maintenir ce climat ? Justement, cette confiance n’a-t-elle pas été abîmée ? 

Père Hugues de Woillemont :  La confiance se construit dans le temps et si on ne se comprend plus, on doit s’en expliquer. Je mesure aussi combien est difficile l’action politique à qui on demande beaucoup. Notre foi nous invite à ce dialogue constant comme à la nécessité d’annoncer l’Évangile. J’ai de l’estime pour les personnes élues et je redis souvent la prière du vendredi saint, où nous prions pour les chefs d’État et tous les responsables des affaires publiques pour que le Seigneur dirige leur esprit et leur cœur selon sa volonté pour la paix et la liberté de tous ; nous Le prions alors qu’il vienne en aide à ceux qui exercent le pouvoir pour que partout sur la terre s’affermissent la sécurité et la paix, la prospérité des nations, et la liberté religieuse. N’oublions pas les fidèles qui s’engagent en politique et qui ont besoin de notre soutien, de notre prière et nos points de vue. 

 

Église dans les Landes : Alors que nous attendons de nouvelles annonces pour ce 15 décembre et surtout pour Noël, comment invitez-vous les chrétiens à accueillir les futures règles qui seront données par le gouvernement ? 

Père Hugues de Woillemont : À ce stade, je pense qu’elles ne vont pas évoluer en raison de la circulation du virus qui reste élevée. Nous avons, ces derniers mois, défendu l’exercice du culte mais aussi rappelé que l’Eglise était mobilisée pour la lutte contre la pandémie qui provoque tant de morts mais aussi de détresse, de nouvelles fragilités et de nombreuses difficultés dans bien des secteurs de la vie économique (petit commerce, théâtre, etc.) Nous savons bien que cette lutte nous demande des efforts individuels et collectifs, en particulier pour contribuer au travail admirable des soignants.   

Le couvre-feu sera levé la nuit de Noel, le 24 décembre, et c’est l’occasion de nous mobiliser et d’inviter nos familles, mais aussi voisins, amis, à venir accueillir le Sauveur et célébrer Noel dans les églises. Nous y serons bien accueillis, sans risque de contamination du virus mais surtout grandis dans la Foi, l’Espérance et la Charité. L’Église offre les ressources dont nous avons tant besoin pour traverser cette crise, venons les recevoir !  

 

Merci pour le temps que vous nous avez consacré. Belle fête de Noël !

Actualités

Que remémore-t-on le Vendredi Saint ?

Trahi par son disciple Judas, le Christ est arrêté. Il est accusé de semer le désordre par ses enseignements et surtout d’usurper le titre de Messie, c’est-à-dire de Fils de Dieu envoyé pour sauver les hommes. Interrogé par Ponce Pilate (gouverneur romain de la région), flagellé par les soldats, Il est condamné à être cloué sur une croix […]

02.04.2021 Lire
Actualités

Les chrétiens unis contre la loi séparatisme

Monseigneur Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France ; le Pasteur François Clavairoly de la Fédération protestante de France et le Métropolite Emmanuel Adamakis de la Métropole orthodoxe de France (Patriarcat œcuménique) ont rédigé un texte commun à propos du projet de la loi séparatisme.   La République et les cultes : […]

10.03.2021 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Actualités

Y avez-vous pensé ?

En cette fin de Carême de Carême, il est encore temps de penser au Denier.   Frères et Sœurs, Pour prendre soin de la maison commune, il y a plusieurs manières de faire. Votre participation au Denier permettra à notre Église diocésaine de continuer sa mission dans ce monde bien bousculé. Je vous en remercie […]

15.03.2021 Lire
Actualités

Propositions diocésaines de Carême en visio et en direct

Pour la semaine du lundi 22 au dimanche 28 mars, voici les propositions  : Chapelet avec la Communauté Mère du Divin Amour (Buglose) Quand ? Le mardi 23 mars et le jeudi 25 mars, à 11h30 Comment ? Rendez-vous sur la page Facebook du Sanctuaire de Buglose   Atelier « Parole de Dieu – Méditer […]

25.02.2021 Lire
Actualités

Agenda de Mgr Souchu

Avril 2021 Mardi 20 avril 20h00-22h00: Préparation pèlerinage Loyola 2022. en Visioconférence Mercredi 21 avril 14h30-16h00: Assemblée générale des Œuvres Pontificales Missionnaires. en visioconférence Jeudi 22 avril 9h30-14h00 : Conseil Épiscopal. Dax, Évêché 14h00-15h00 : Bureau du Conseil Diocésain de Pastorale. en visioconférence Dimanche 25 avril 10h30 : Messe de la Paroisse Sainte Thérèse de Chalosse. Poyartin […]

16.04.2021 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher