Actualités

Quatre landais d’origine libanaise témoignent de la crise actuelle au Liban

La veille de l’explosion dans le port de Beyrouth, mon oncle, le frère aîné de mon père, est décédé. Le lendemain, toute ma famille était à son enterrement dans mon village natal, situé à deux heures de Beyrouth. À leur retour chez eux, il n’y avait plus ni portes ni fenêtres à leurs appartements, mais ceux-ci restaient habitables. Ils étaient sauvés et ils avaient un toit, alors que beaucoup de Libanais ont perdu leurs appartements ou même la vie.

Je suis en colère contre nos politiciens corrompus et criminels, qui ne font rien pour le Liban ni pour les Libanais. Je prie le Seigneur de donner à mon pays la paix et aux politiciens la sagesse pour bien gouverner, afin que le Liban ressuscite de tous ses problèmes. Beaucoup de Libanais ne demandent qu’à quitter le pays pour vivre normalement, ils n’ont plus foi ni espoir en la survie de notre patrie. Pour moi, même si je suis lucide sur la gravité de la situation, je reste optimiste. Je garde espérance et crois que le Liban sera sauvé.

 

_________________________________________________________________________________________

En France depuis 1966, j’y ai passé plus que les deux tiers de ma vie. La France est mon pays de cœur. Malgré cela, la crise du pays de mes racines, je la vis avec beaucoup d’amertume, de douleur et de stress. Je suis triste devant la tournure des événements, devant la liquéfaction de tous les domaines et structures du pays et surtout devant le drame de Beyrouth. Je suis stressé et très inquiet devant l’absence de perspectives et de solutions. Je suis pessimiste pour mon pays de naissance et de racines, qu’on ne peut pas gommer, où qu’on soit, et aussi longtemps qu’on en reste éloigné, comme le dit Amine Maalouf. À cela s’ajoutent tous les liens familiaux que nous avons au Liban. Ils n’ont actuellement aucune lueur d’espoir et vivent difficilement dans ce chaos indescriptible qu’est leur existence.

Je profite de cette occasion pour remercier tous mes amis français qui ont répondu présents à mon appel de collecte de dons en faveur des sinistrés de Beyrouth. Vos dons vont être acheminés à Caritas Liban dont le soutien à la population est précieux. Merci pour eux. Merci à ceux qui m’ont posé cette question, témoignage de leur intérêt pour le Liban, à l’instar de notre président Macron qui fait honneur à la France.

 Jean Abousleiman

_________________________________________________________________________________________

Avec mon époux nous avons quitté le Liban en 1975. Depuis ce départ, j’y suis retournée très souvent. Cet été, malheureusement je n’ai pas pu m’y rendre. La crise que vivent les Libanais je la vis à travers ma famille, que j’ai la chance d’avoir au téléphone tous les jours. Ma famille, grâce à Dieu, n’a pas été touchée physiquement ni matériellement. Mais je remarque ceci : alors qu’ils respiraient la joie de vivre malgré tous les drames vécus, ils sont, aujourd’hui, moralement anéantis.

Je suis de tout cœur, et en union de prière, avec tous les Libanais.

Soad Jonckheere

_________________________________________________________________________________

Hayda Loubnan. C’est le Liban !

On peut quitter le Liban, mais le Liban ne vous quitte jamais :

– Ce Liban de notre enfance où régnait la douceur de vivre et la prospérité,

– Ce Liban familial, accueillant, gastronomique et généreux,

– Ce Liban cultivé, ingénieux et innovant avec son alphabet,

– Ce Liban avec ses montagnes, ses plages et ses plaines,

– Ce Liban avec ses quatre saisons, où nous pouvons skier et nager dans la même journée.

Tout simplement ce Liban paradisiaque.

Les guerres des autres, pour des raisons obscures, ont réussi, avec la complicité de certains Libanais, à nous voler ce rêve et à souiller cette terre foulée par le Christ. Comme c’est révoltant de voir que ce Liban qu’on aime est maintenant meurtri, détruit, ruiné, défiguré par les Princes de la guerre, ou plutôt par les Princes des guerres et leurs miliciens. Ils ont même réussi à introduire le ver dans le fruit, à tel point que la corruption est devenue le sport national. Comme c’est révoltant de voir mes compatriotes perdre pied, de jour en jour, sans que la diaspora libanaise ne puisse rien faire pour empêcher ce génocide collectif.

Roda Fawaz, comédien belge d’origine libanaise, disait : « Être libanais, ce n’est pas une nationalité. C’est un métier. C’est un métier répétitif entre espoir et désespoir. Être libanais est un métier de névrosé : pour certains, c’est aimer le Liban et être incapable d’y vivre. Pour d’autres, c’est maudire le Liban mais être incapable de le quitter. Être libanais c’est s’approprier les mots de Brel, et se souvenir qu’il est « des terres brûlées donnant plus de blé qu’un meilleur avril ».

Garder espoir et se relever ! Effectivement, gardons espoir.

Le Liban qu’on aime a besoin plus que jamais du soutien de tous ses amis et de tous ses enfants pour se relever de cet enfer. 

Dr. Hikmat Chahine

Actualités

De l’épiphanie à la Fête des Nations

2 janvier 2022 : une Fête des Nations sur fond blanc, à l’Auberge Landaise, a mis en valeur les couleurs des continents représentés ! A l’accueil, une équipe souriante, sous le masque, un grand planisphère posé ou chaque personne était invité à accrocher une gommette de couleur sur son pays d’origine et/ou sur les pays […]

12.01.2022 Lire
Actualités

Conférence avec Isabelle de Gaulmyn : Une Eglise à convertir pour une société à servir

Rédactrice en chef du quotidien catholique La Croix, auteur d’ouvrages dont « Les catholiques n’ont pas dit leur dernier mot » en 2020. Samedi 4 décembre 2021 de 10h à 12h à la salle Notre-Dame au sanctuaire ND de Buglose Organisateur : Service des Formations Diocésaines – 05 58 58 31 45 – formations@diocese40.fr La crise sanitaire a eu l’effet d’un électrochoc […]

15.11.2021 Lire
Église Universelle

Entrons dans une démarche de synodalité

Prévue initialement en 2022, la XVIe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques s’ouvre en octobre 2021 sur le thème : “Pour une Église synodale : communion, participation et mission”. L’Église de Dieu est convoquée en Synode : un temps d’écoute, de dialogue et de discernement que l’Église tout entière entend mener au cours des […]

12.10.2021 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Actualités

Merci !

Le diocèse d’Aire et Dax assure sa mission grâce à vous. Depuis 1905, le Denier est la ressource principale de l’Église. Il permet d’assurer un traitement décent pour les prêtres qui vous accompagnent au quotidien, ainsi que de rémunérer les laïcs salariés. Merci pour votre soutien à l’Église dans les Landes. La campagne 2021 connaît […]

14.12.2021 Lire
Actualités

Quel est le sens de la fête du Christ Roi ?

La fête du Christ Roi a été créée en 1925 par le pape Pie XI dans le but d’affirmer la royauté du Christ. Elle a pris un sens différent avec la réforme du calendrier liturgique demandée par le Concile du Vatican II. Elle n’est plus le dernier dimanche d’octobre, mais le dernier dimanche de l’année liturgique : elle devient ainsi comme le […]

19.11.2021 Lire
Actualités

Au théâtre avec Sainte Thérèse

La troupe de théâtre Duc in Altum jouera la Statue Brisée de Gilbert Cesbron sur la vie de Sainte Thérèse de Lisieux Jeudi 30 décembre à 18 heures / Grande salle du Centre paroissial à Saint-Sever

14.12.2021 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher