Actualités

« On tourne ! »

Dans les coulisses du direct des messes diocésaines

Il est dix heures moins trois. L’évêché rentre dans un silence complet. Non, ce n’est pas à cause du confinement qui dure depuis maintenant un mois. D’un coup, on n’entend plus le brouhaha des techniciens discutant technique, des célébrants parlant messe, et de l’animatrice répétant le psaume. C’est maintenant devenu le rituel avant le culte. Le compte-à-rebours va être donné pour la diffusion de la messe en direct.

Un oratoire branché

Le visiteur habitué des murs de l’évêché serait surpris du changement. En entrant, on aperçoit des câbles collés partout au sol ou rangés minutieusement autour de la chapelle. Sur deux tables sont installés ordinateurs, tablette, tables de mixages et autres appareils sans fil, nécessaires à la diffusion. Le QG spirituel est devenu une régie de télévision.

Des débuts hésitants

Les premiers pas ne furent pas simples. Soucieux d’avoir une qualité d’image et de son cohérents, l’installation avait été complexe et demandait en plus une connexion internet solide. Les deux premières messes ont subi de nombreuses coupures, devant lesquelles nous nous retrouvions un peu dépouillés face à une technologie que nous ne maîtrisions pas totalement. Plusieurs heures de tutoriels internet et des heures passées au téléphone auprès de professionnels du streaming permettent aujourd’hui un résultat plus que satisfaisant, si l’on se compare aux autres messes en direct des autres diocèses de France. Malgré ces ratés, notre messe des Rameaux aura été vue 9000 fois (oui, vous avez bien lu), par environ 6800 personnes.

Finalement, la Semaine Sainte s’est donc passée sans anicroches, permettant même une collaboration, pour l’office de la Passion du vendredi saint, avec l’abbaye de Maylis, qui a pu être diffusée en direct sur tous nos réseaux.

Deux mois plus tôt, on n’aurait même pas imaginé que la quasi-majorité des diocèses de France diffuseraient des messes en direct. Ceux qui étaient en capacité technique de le faire se comptaient sur les doigts d’une main. Ici dans les Landes, la messe en direct a assez rapidement été mise en place. Un vrai travail de collaboration et de formation sur le tas a permis désormais à tous ceux qui le souhaitent de pouvoir suivre la messe de notre évêque chaque dimanche.

Une petite équipe efficace

La chance de notre diocèse est de pouvoir compter sur Parole Adour, radio du Pays dacquois et actrice majeure de cette diffusion en direct. C’est sous la houlette d’Alexandre Montès, auréolé depuis un an de son nouveau statut de diacre, que la petite équipe s’est investie sans hésitation. Hubert du Chazaud et sa fille Isabelle assurent la prise d’image, Karun Balyan a la charge du son, et le service Communication gère pour sa part la partie streaming, c’est à dire la diffusion en direct sur internet. Mgr Souchu étant rodé à la vidéo depuis son arrivée dans le diocèse, l’exercice ne fut pas très compliqué pour lui, tout comme pour l’équipe de Parole Adour qui assure déjà des directs depuis plusieurs mois, notamment pour l’émission sportive Au cœur du foot.

Des contraintes d’acteurs

Les célébrants, diacre et lecteurs, ont eux-aussi accepté de jouer le jeu. Et ce n’était pas chose aisée : penser à regarder, non pas l’assemblée, mais la caméra en face ; penser à maintenir les espaces de sécurité, cette fameuse distanciation sociale, pour protéger chaque personne ; se rappeler systématiquement que des centaines de personnes nous regardent, et qu’il faut éviter les maladresses, comme se gratter le nez ou s’endormir. Jusque-là, c’est un sans-faute pour eux. La joie de l’après-messe, au-delà du fait d’avoir eu le privilège, en ces jours, de pouvoir communier, était le petit apéritif gentiment offert par notre évêque à la fin de chaque messe. Un beau moment de fraternité à chaque fois.

La technique au service de l’évangélisation

Les événements actuels nous redisent combien la technique, lorsque l’on prend la peine de s’y mettre, est un redoutable outil au service de l’évangélisation. Combien de personnes se réjouissent-elles aujourd’hui d’avoir pu suivre leur messe de Pâques, même si c’était dans des conditions inhabituelles ? En sortant du fléau de la pandémie, nous serons tous heureux de retrouver nos assemblées et nos églises. Quelle est la place que nous laisserons à la technique ? A quel point accepterons-nous de nous défaire de nos vieilles habitudes afin de laisser l’innovation et le changement re-remplir nos assemblées et même éventuellement les rajeunir ? Le coronavirus nous aura peut-être donné cette occasion. Tout est possible. Même ce qui était impossible hier.

J-P Olivier François

Actualités

Au Secours catholique pendant le confinement

Les boutiques et permanences d’accueil du Secours Catholique étant fermées, la solidarité des chrétiens a-t-elle été, à travers lui, confinée ? Pour répondre à cette question, Église dans les Landes a rencontré Rémy Campion, responsable depuis deux ans de la Délégation des Pays de l’Adour, ainsi que Henri Rodière engagé sur la région dacquoise. Monsieur Campion, […]

15.05.2020 Lire
Diocèse

L’expérience du confinement au service diocésain de la catéchèse

Frédérique de Watrigant est responsable du service diocésain de la catéchèse. Dès le début du confinement, notre évêque la contacte et lui demande de réfléchir à des propositions pour poursuivre la catéchèse. À l’équipe d’imaginer autre chose, la priorité étant de maintenir le lien avec les catéchistes et leurs familles. De son côté, Frédérique éprouve […]

15.05.2020 Lire
Actualités

Confinement

Entretien journal Ouest-France avec François Cassingena-Trévedy, moine bénédictin de l’abbaye de Ligugé (Vienne), spécialiste de liturgie, artiste et poète ; est avant tout un homme d’ouverture et de dialogue. Propos recueillis par François Vercelletto Publié le 12 avril 2020 Vivre confiné, est-ce vivre comme un moine ? Il y a quelques ressemblances, mais c’est fondamentalement différent. […]

14.05.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Pentecôte 2020 avec le Renouveau charismatique

« Venez, aujourd’hui le Seigneur répand son Esprit sur son peuple et le guérit » Samedi 30 mai 16h-18h : louange, enseignement – Père Antoine Coelho 20h-21h45 : veillée de Pentecôte – louange – prière de guérison intérieure – Baptême dans l’Esprit Saint 22h : Pentecôte2020enlive, à la demande du Pape François en lien avec […]

25.05.2020 Lire
Actualités

Mois de Mai : Mois de la Vierge Marie

Traditionnellement, le mois de Mai est appelé le mois de Marie, et nombreux sont les pèlerins qui aiment passer par le sanctuaire de Buglose déposer leurs intentions de prière dans le cœur de Notre Dame. La menace du coronavirus a freiné ces dernières semaines le flux des pèlerins qui, nous l’espérons, reprendra bien vite, surtout […]

08.05.2020 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher