Actualités

Lourdes, le miracle d’un film

Une docu-fiction, intitulée Lourdes, sortie depuis presque trois semaines, a été diffusée pour la première fois à Dax, ce jeudi 30 mai. Un chef d’œuvre d’immersion, dans le sanctuaire marial le plus visité de France, mêlant magistralement réalisme, spiritualité et pudeur.

Ce film était attendu depuis plusieurs semaines et l’impatience pouvait se sentir dès la longue file d’attente. Déjà plusieurs personnes renonçaient à cette projection, la remettant à plus tard. On avait intérêt à avoir pris son billet à l’avance ! Dans la salle, du début à la fin du film, l’émotion était palpable. On sentait, sans avoir besoin de regarder autour de soi, que beaucoup versaient quelques larmes. Il faut avouer que l’émotion suscitée est à la taille du film.

La particularité et l’intérêt de ce film, c’est qu’il n’est pas un film comme les autres, avec des acteurs qui jouent un rôle appris. Dans une docu-fiction, le cinéaste filme ce qui se passe, la réalité brute. Et on découvre à travers l’œil des réalisateurs de Lourdes la multiplicité des personnes présentes dans ce sanctuaire : des petits,  des grands, des jeunes, des vieux, des malades, des handicapés, mais aussi des personnes brisées par la vie. Tous s’y retrouvent et sont véritablement accueillis. Car l’accent est mis aussi sur les hospitaliers, sur le travail qu’ils accomplissent, sur le lien très particulier qu’ils nouent avec les malades. Sans voix-off, avec juste des tranches de vie filmées, ce film ne cherche pas à influencer le spectateur. Celui-ci découvre des liens et des relations qui se tissent de façon inédite. Entre ceux qui parlent peu, ceux qui sont handicapés, ceux qui ne peuvent plus bouger seuls, la communication est forcément simplifiée. Et le film respecte cette sobriété et cette simplicité dans ses plans et séquences.

On est impressionné par la variété des profils présentés dans ce film : ce cinquantenaire, souffrant de la maladie de Charcot, qui prie Marie pour lui demander la force d’oser prier pour sa maladie ; ce père de famille, militaire, dont les deux enfants souffrent d’une maladie incurable et qui s’est rendu à Lourdes avec l’un d’eux ; l’association parisienne, Magdalena, qui vient en aide aux prostituées ; cette jeune fille, harcelée à l’école à cause de son apparence physique, due à sa maladie ; cet homme durablement handicapé qui s’exprime au moyen d’un alphabet parce qu’il ne peut plus parler. Cette diversité montre à quel point Lourdes est un lieu ouvert à tous. On ne peut que saluer la pudeur des réalisateurs, car cette docu-fiction ne tombe pas dans le voyeurisme ou dans le sensationnalisme. On sent le souci permanent de protéger les personnages et leur dignité.

Avant d’aborder la portée spirituelle et religieuse de ce film, il est important de préciser qu’il n’a pas l’intention d’évangéliser. En effet, ses deux réalisateurs sont respectivement athée et agnostique. Et c’est là la grande force de ce film documentaire qui s’adresse à toute personne : croyante ou incroyante, sceptique ou hostile.

Pour un film réalisé par des non-catholiques, on y voit beaucoup de moments religieux : les nombreux plans sur les malades recevant la communion ; les temps de prières spontanées et sincères de quelques personnes. On sent que l’attention des réalisateurs a été happée, à leur insu, par ces malades dont le salut semble se trouver dans le fait même de communier. Soixante-dix miracles ont été reconnus par l’Église catholique, après un long processus d’enquêtes, sur sept mille guérisons recensées, totalement inexpliquées. Pourtant on constate, dans ce documentaire, que bien des malades viennent chercher à Lourdes bien plus qu’une guérison, une reconnaissance, des moments d’intense chaleur humaine, une restauration spirituelle.

Les réalisateurs de ce documentaire, sans forcément le vouloir, ont probablement évangélisé bien des personnes. C’est bien là le miracle de ce film. Courez le voir.

J-P Olivier FRANCOIS

PS : Une séance sera organisée le 23 juin pour tous avec un débat après le film. Cliquez ici pour vous inscrire ! 

Actualités

Prière au crématorium – Promulgation

Le 15 juin 2002, paraissait dans le Bulletin Religieux n°101 les orientations diocésaines de Monseigneur Robert SARRABERE concernant la pastorale des funérailles. Ce texte que Monseigneur Philippe BRETON a complété en précisant les modalités de mise en oeuvre de la célébration des funérailles conduite par des laïcs (15 septembre 2008) reste d’actualité, sauf tout ce […]

14.10.2019 Lire
Actualités

AGENDA DE MGR SOUCHU

OCTOBRE 2019 14 octobre 15h : Conférence de Presse sur le denier de l’Eglise. Evêché, Dax.  15 octobre 18h-20h : Réunion Distribution du Denier de l’Eglise des Pays Côte Nord et Grande Lande. Labouheyre  16 octobre 9h30-14h : Conseil épiscopal. Evêché, Dax 15h-17h : Bureau Année sur le dimanche. Evêché, Dax  17 octobre Journée des […]

14.10.2019 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Actualités

Lourdes, année 2019 miraculeuse

2019 restera une année inédite pour le sanctuaire de Lourdes, l’année même du 175ème anniversaire de la naissance de la petite Bernadette, avec, coup sur coup, le succès inexpliqué, tel un miracle, du film-documentaire Lourdes qui aura attiré plus de 200,000 personnes, et la comédie musicale Bernadette de Lourdes qui n’est pas en reste. Elle […]

23.08.2019 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher