Actualités

La nuit des veilleurs

Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT)

La torture : un mot qui glace. D’infinies souffrances sont subies par des milliers d’êtres humains livrés à l’imagination des bourreaux. En ce moment même, et dans plus de la moitié des pays du monde.

 

Qu’est-ce que l’ACAT ?

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture est une ONG œcuménique, qui mobilise des chrétiens de toutes confessions pour faire vivre l’espoir d’un monde sans torture ni peine de mort.

Créée en 1974, par deux femmes protestantes qui croyaient en Dieu, qui croyaient en l’homme, cette association loi 1901, est reconnue d’utilité publique et d’éducation populaire.

Selon ses statuts, l’ACAT a pour but de combattre partout dans le monde les peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la torture, les exécutions capitales judiciaires ou extra-judiciaires, les disparitions, les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les génocides.

L’ACAT fonde son action sur un réseau actif de 28 000 membres adhérents, donateurs et salariés, de 310 groupes agissant en France. Elle est rattachée à la FIACAT, réseau international des ACAT.

Nos objectifs

Lutter contre la torture

La torture n’est jamais légitime et la dignité de toute personne humaine doit être respectée sans aucune exception morale ou juridique. L’engagement de l’ACAT contre la torture, basé sur l’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et sur l’Évangile selon Saint Matthieu (25, 40) est à l’origine de sa création en 1974.

Notre organisation prend la défense de toutes les victimes de tortures et de mauvais traitements, sans distinction idéologique, ethnique ou religieuse, qu’elles soient des prisonniers d’opinion ou de droit commun, détenues par des États ou des entités non-étatiques, ayant commis ou non des actions répréhensibles.

Abolir la peine de mort

La peine de mort est une violation du droit à la vie et du droit à ne pas être soumis à une peine cruelle, inhumaine ou dégradante. L’ACAT demande l’abolition de ce châtiment barbare qui relève davantage de la vengeance individuelle que de la justice, telle qu’elle devrait être rendue par la société. Car la peine de mort légitime la violence qu’elle prétend combattre. Elle interdit toute possibilité d’amendement des coupables. Elle est inutile : sa valeur dissuasive n’a jamais pu être démontrée. Elle s’apparente à la torture, notamment à travers la souffrance vécue par le condamné dans l’attente de son exécution. Les chrétiens ont bien des raisons de la refuser.

La peine capitale est définitive et irréparable. Des innocents pourraient être exécutés. Dans la quasi-totalité des pays où elle est appliquée, la peine de mort est souvent prononcée de manière arbitraire, à la suite de procès bâclés – en se basant parfois sur des aveux obtenus sous la torture – et à l’encontre de personnes socialement défavorisées ou appartenant à des groupes ethniques minoritaires. Elle est souvent utilisée par des gouvernements répressifs pour éliminer des opposants, comme un instrument de terreur.

Protéger les victimes

L’ACAT a pour objectif de protéger, accompagner et soutenir les victimes. Par son action, elle veille à aider ceux qui ont subi la torture ou qui risquent de la subir, sans distinction aucune. Elle veille à protéger tout particulièrement les défenseurs des droits de l’homme, à les accompagner, à les soutenir lorsqu’ils sont en danger, et à promouvoir et relayer leur action.

L’ACAT peut se constituer partie civile auprès des juridictions pénales pour assister les victimes de tous les crimes contre lesquels elle lutte.

En France, l’ACAT exerce une action de vigilance dans les lieux privatifs de liberté. Toutes les violences, traitements inhumains et dégradants, et abus de pouvoir pouvant y mener, doivent être condamnés, précise bien l’ACAT (cf magazine Humains n°12), même si nombre d’agents exercent leur travail dans des conditions difficiles. Il faut exiger une sanction, y compris pour les actes commis par des représentants de l’ordre, qui sont des représentants de l’Etat, de manière à garantir la confiance entre les institutions et la population.

Les membres de l’ACAT agissent directement en faveur des victimes : ils parrainent des détenus et leurs familles, correspondent avec des condamnés à mort aux Etats-Unis et accompagnent des demandeurs d’asile.

L’ACAT se soucie également des soins accordés aux victimes de torture. Elle est l’un des cinq membres fondateurs du centre Primo Levi, qui soigne les victimes de torture et de violences politiques.

Défendre le droit d’asile

L’ACAT protège aussi les victimes par son action en faveur du droit d’asile et de la vigilance à l’égard des renvois dangereux. L’ACAT apporte de ce fait une aide juridique aux demandeurs d’asile, parce qu’ils sont souvent des victimes de faits ou potentielles atteintes graves aux droits de l’homme dans leur pays d’origine.

Depuis sa création, l’ACAT fournit une assistance aux victimes et concourt à leur protection. A cet effet, l’ACAT propose un service juridique d’aide aux demandeurs d’asile, qui sont souvent des victimes de graves violations des droits de l’homme dans leur pays d’origine. Nous leur apportons une aide à toutes les étapes de la procédure. Le travail de l’ACAT sur la torture et les exécutions capitales partout dans le monde nous permet d’apporter un soutien documenté aux personnes demandant l’asile en France, dont beaucoup ont été victimes de tortures.

Dans la tradition chrétienne, la notion d’asile permettait à toute personne persécutée de trouver refuge au sein des églises et d’être ainsi protégé des attaques et menaces extérieures. Au-delà de son fondement religieux, le droit d’asile est garanti par l’article 14 de la déclaration universelle des droits de l’homme et par la convention de Genève de 1951 relative au statut des réfugiés, qui oblige les Etats à examiner la demande d’asile de toute personne se trouvant sur leur territoire.

L’ACAT dénonce toutes les atteintes portées à ce devoir de protection de celui qui est en danger.

Nos convictions chrétiennes

L’ACAT est une organisation non gouvernementale qui s’appuie sur la conviction que tout être humain tient sa dignité de Dieu et que la torture est la négation absolue de la dignité propre à chaque personne. Elle s’appuie sur la Déclaration universelle des droits de l’homme (article 5) autant que sur le message de l’Évangile (Matthieu 25, 40).

L’ACAT s’adresse à tous, sans distinction politique, ethnique ou religieuse. Elle considère toutefois que les chrétiens sont dépositaires d’une conception précise du sens de la personne humaine et qu’il est de leur responsabilité de s’opposer à l’usage de la torture.

L’ACAT revendique son identité chrétienne et vit l’oecuménisme au quotidien. Par son action elle permet de faire progresser le dialogue entre les chrétiens, leur permettant de se retrouver unis dans l’action et la prière, dépassant leurs luttes anciennes et considérant leurs différences actuelles comme une richesse plus qu’un obstacle. La journée prévue par l’ONU pour le soutien aux victimes de la torture, le 26 juin, a été choisie par notre association pour veiller et prier  à ces intentions.

Nos moyens d’action

Action spirituelle

Hommes, femmes, baptisés, membres d’une Église ou personnes de bonne volonté, animés par l’Esprit, nous avons entendu un appel, bien souvent dans le prolongement de ce que nous sommes, de ce que nous avons reçu, de nos compétences, de nos expériences. Et nous avons décidé d’y répondre, avec d’autres, en tâchant de nous engager pour plus de dignité humaine et de solidarité.

Ce n’est pas de notre faute si la torture existe, mais si elle recule, ce peut être grâce à nous. Chacun à sa mesure, peut, s’il le souhaite, participer au dynamisme de l’ACAT dans les Landes, relayé par le site internet* et le magazine Humains de l’association.

Nous pouvons prier, en soutien aux victimes, prier pour les personnes qui sont aujourd’hui victimes de traitements inhumains et dégradants.

Prier et agir, car l’engagement pour le soutien de l’étranger, du malade, de l’opprimé, du prisonnier, est cité au chapitre 25 de l’évangile de Matthieu. Oui, la solidarité n’est pas une option, mais une constituante de notre être chrétien, de disciple du Christ vivant aujourd’hui dans l’Espérance.

Concrétiser ce qui peut rassembler des baptisés de différentes confessions chrétiennes constitue un petit pas sur le chemin de l’œcuménisme. Dans les Landes, participent également à cette avancée : un groupe biblique œcuménique, La Cimade, une prière commune initiée par l’Action Catholique des Femmes** à l’occasion de la journée internationale des Droits des Femmes, quelques formations (ATPA) ou conférences.

Action matérielle

Voici quelques exemples d’actions concrètes :

S‘informer sur les situations vécues aujourd’hui, et leurs prolongements, telles les migrations, sur les remèdes qui sont apportés pour prévenir ou soutenir les victimes, que ce soit par les instances politiques ou organisations non gouvernementales.

Lire les appels envoyés mensuellement par l’association et les mettre à la disposition des gens dans plusieurs lieux de culte (si vous n’en trouvez pas, demandez-en*, ou sollicitez votre paroisse pour qu’elle reçoive les appels du mois de l’ACAT).

Envoyer des courriers aux autorités des pays dans lesquels se pratique la torture, ou à ceux ceux qui ont l’occasion de les rencontrer.

Pour assister les victimes et leurs familles, entamer et poursuivre une correspondance avec un prisonnier qui est ou a été victime de torture, ou un détenu condamné à mort. « En leur apportant un message de soutien, votre voix peut briser la solitude et le désespoir dans lequel les geôliers voudraient maintenir ces prisonniers. Dans le même temps, vous envoyez un signal fort aux autorités : les prisonniers ne sont pas oubliés, les tortionnaires ne resteront pas impunis », nous dit l’ACAT.

Organiser des actions de sensibilisation. Ainsi une exposition a présenté à la cathédrale des photographies à propos des familles décimées à Gaza, lors de l’opération bordure protectrice en 2014.

Se rapprocher d’autres personnes ou d’autres associations qui œuvrent pour le respect de la dignité humaine. Certaines sont aussi représentées et actives dans les Landes (nous pouvons parfois participer à des événements de soutien ou de protestation).

Militer avec l’ACAT en adhérant à l’association à titre individuel *. Cette démarche peut se poursuivre, pour certains, par la participation à un groupe ; il en existe un dans les Landes **. La prière est de tous les ordres du jour !  Le Rassemblement régional annuel *** des adhérents est un temps de réflexion sur un thème et le moment des élections de membres de l’équipe d’animation  régionale et des délégués à l’AG de l’association. Il se tiendra cette année le 6 octobre à Dax.

La Nuit des Veilleurs  2019

Cet événement s’est déroulé à St Paul-lès-Dax.

Il a rassemblé des membres de quatre confessions chrétiennes (Église protestante unie, Église évangelique, Église copte orthodoxe, Église catholique). Par une chaude fin d’après-midi, nous nous sommes retrouvés, accueillis dans une magnifique église romane d’un relai de la paroisse catholique de Dax. Nous étions environ vingt-cinq, dont beaucoup ont participé à des lectures bibliques, à des prières, à la présentation de dix victimes, choisies plus particulièrement par  l’ACAT cette année. Chaque intention était suivie par la pose d’un des lumignons qui ont été ensuite tous allumés à partir du cierge pascal. Nous étions accompagnés par une musique bien adaptée d’un prêtre local, musicien.

Le thème développé était «  mais délivre-nous du mal ».

Il a été décliné en plusieurs étapes :

émerveillement à l’égard de Dieu et de sa Création (Gn, Ps 8, chant Dieu est Amour)

constation du mal entré dans le monde, et reconnaissance de notre participation à ce mal (ps 50, Eph 6, 4-18)

prise de conscience que Christ s’identifie aux souffrants de ce monde. Son agonie actuelle est représentée ce jour par les victimes dont la photo est fixée sur une croix, au centre, devant l’autel (sur celui-ci est posée la bible TOB)

contemplation dans la lumière de midi de la Vie apportée par Christ mort et ressuscité. Et le chemin de Vie est devant nous dit le titre de cette quatrième partie.

louange et action de grâces (nous citons aussi les bonnes nouvelles annoncées par l’ACAT ces derniers mois),

lecture du texte de Dom Helder Camara, J’ose croire

remerciements de l’animatrice de la célébration et du groupe, avant le chant du Notre Père.

chant final : Le Christ est vivant.

Des documents présentant les victimes, des lettres rédigées dans leur langue, destinées à leur être envoyées, ainsi que les appels du mois, étaient mis à disposition. Car chacun peut, par son action, fût-elle petite, contribuer à l’existence d’un monde plus humain.

Ce fut une veillée priante et vivante grâce à la participation de tous, en union avec ceux qui n’avaient pu faire le déplacement, mais qui avaient manifesté leur soutien (dont les sœurs dominicaines, les pasteurs, les prêtres et l’évêque pris par une retraite sacerdotale). La présence du curé de la paroisse a été, bien sûr, appréciée, sans oublier celle de membres d’autres mouvements de solidarité, ainsi que des personnes engagées pour l’animation du relais paroissial qui ont mis tout le matériel adéquat à notre disposition.

Bref, pour toutes ces raisons de conscience chrétienne, mais aussi de simple humanité, pourquoi ne pas soutenir ou rejoindre l’ACAT**** ?

————————————————

* Correspondant départemental pour les Landes : Odile Claireaux occlaireaux@orange.fr ; 0670931295

** Animatrice du groupe ACAT Dax-Adour : Jacqueline Silie ; 0637465019

*** ACAT région Pyrénées-Ouest : départements 40, 64, 65.

**** Siège de l’ACAT : 7 rue Georges Lardennois, 75019 Paris ; 0140404243 ; www.acatfrance.fr

Actualités

AGENDA DE MGR SOUCHU

OCTOBRE 2019  20 octobre 16h : Messe d’action de grâce et d’au revoir du cardinal Jean-Pierre RICARD. Cathédrale Saint André, Bordeaux  23 octobre 20h30 : Bureau 400ème anniversaire de ND de Buglose. Dax  24 octobre 9h30-17h : Conseil épiscopal. Évêché, Dax  26-27 octobre Week-end des jeunes de 18 à 30 ans. Aire sur l’Adour  26 […]

19.10.2019 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : 2ème fiche de réflexion

Dimanche, le premier jour de la semaine Dimanche : jour de la Résurrection : « … L’événement de la Résurrection, source du don de l’Esprit, a fait des disciples le premier groupe de chrétiens. La Résurrection leur apparaît comme le commencement d’un monde nouveau… » Dimanche : jour pour célébrer le Seigneur : « …Le Dimanche n’est pas seulement le jour que […]

18.10.2019 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : 1ère fiche de réflexion

Dimanche, le premier jour de la semaine Pour donner suite à la réflexion faite autour des cinq  Essentiels  (Prière, Fraternité, Service, Formation Evangélisation) ainsi qu’à l’assemblée diocésaine du 08 Juin 2019, notre évêque a retenu la question du dimanche comme axe de partage durant cette année 2019-2020. Il nous en explique les modalités dans sa […]

18.10.2019 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Lourdes, année 2019 miraculeuse

2019 restera une année inédite pour le sanctuaire de Lourdes, l’année même du 175ème anniversaire de la naissance de la petite Bernadette, avec, coup sur coup, le succès inexpliqué, tel un miracle, du film-documentaire Lourdes qui aura attiré plus de 200,000 personnes, et la comédie musicale Bernadette de Lourdes qui n’est pas en reste. Elle […]

23.08.2019 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher