Actualités

« La messe répond à un besoin humain »

3 novembre 2020 Entretien La Croix

À partir de ce mardi 3 novembre 2020, les cultes publics sont de nouveau interdits. Plusieurs évêques, opposés à cette décision, viennent de saisir le Conseil d’État. La question de la messe avait été l’objet de nombreux débats durant le premier confinement. Le père Dominique Degoul, jésuite, livre sa réflexion sur le sens de la messe dans la vie d’un croyant.

La Croix : Comment définir ce qui est en jeu pour un croyant dans la messe ?

Père Dominique Degoul : Il me semble important de souligner que, même comme catholiques romains, ce qui nous sauve et en quoi nous mettons notre foi, ce n’est pas la messe mais bien le Christ. La célébration de l’eucharistie n’est pas un en-soi, elle est orientée vers le Christ : le moyen habituel de le rencontrer et de le recevoir. Elle est le lieu où chacun de nous communie à la personne du Christ et où, en même temps, l’Église se constitue comme corps en le recevant en assemblée.

Privés de messe pendant le premier confinement, nous avons éprouvé un véritable manque. Pourtant, affirmer au sens littéral que la messe est vitale conduit vers un faux-sens ; nous n’en sommes pas morts, et personne n’est condamné par Dieu en cas d’impossibilité d’assister à la messe.

Si je suis dans l’impossibilité de recevoir un sacrement, Dieu désire toujours profondément venir à ma rencontre. La messe répond à un besoin humain de rassemblement. Les sacrements comportent un caractère incarné, avec la présence physique des frères et des sœurs, dont nous éprouvons particulièrement le manque lorsque nous en sommes privés.

Pour vivre sa foi, peut-on se passer de la messe alors que le Christ se présente comme le « pain vivant » ?

P. D. D. : Pour celui qui croit, le corps et le sang du Christ constituent des aliments qui nourrissent et maintiennent en vie sa foi. L’en priver peut conduire à une sorte d’asphyxie. Je peux parfois m’ennuyer à la messe, mais si je n’y vais pas, je ferme la possibilité ouverte par la répétition du rituel de vivre quelque chose d’inattendu.

Certains ont peut-être redécouvert, en retournant à la messe, un sentiment intérieur de réconfort. À l’inverse, d’autres ont peut-être découvert qu’ils croyaient un peu machinalement, et se sont interrogés sur le sens d’une pratique rituelle qui, finalement, ne leur a pas tant manqué que cela…

Peut-on s’interroger sur la place de la messe en France, quand, dans certains pays, elle ne va pas de soi, faute de prêtres ?

P. D. D. : J’ai été interpellé par un chrétien « maximaliste » pour qui la communion fréquente relevait de l’absolue nécessité. Je lui ai fait remarquer que si c’était le cas au sens littéral, nous ne laisserions pas certains chrétiens d’Amazonie ne communier qu’une seule fois par an. Cela dit, nous sommes des êtres incarnés, porteurs d’une histoire.

La nôtre – en France, différente d’autres pays – est celle d’une pratique religieuse très régulière depuis plus de dix siècles. On peut s’interroger sur celle-ci, d’autant que la situation est plus difficile dans les campagnes. Mais pour des croyants profondément habitués – et ici, l’habitude est une chose bonne ! – à se rendre à la messe depuis l’enfance, le manque est une évidence qui ne s’efface pas en citant l’exemple des Amazoniens, contraints de s’en passer.

C’est la compréhension du sens profond de la messe qui est en question…

P. D. D. : L’Eucharistie demeure un mystère, une sorte de répétition aveugle de ce que Jésus nous a dit. Quand je répète les paroles de la consécration, je me demande parfois ce que le Christ a voulu dire. Évidemment, elles fondent l’institution d’un sacrement, mais ce sont des paroles dures : « Mangez, ceci est mon corps », « buvez, ceci est mon sang » ; c’est à la fois incompréhensible et inimaginable. Leur sens ne s’approche que par les circonstances dans lesquelles elles sont prononcées : peu avant que son corps et son sang ne soient physiquement livrés, Jésus dit l’espérance fondamentale que sa mort puis sa résurrection deviennent une véritable nourriture pour tous. Recevoir le corps du Christ, c’est dire notre désir de vivre dans le mouvement du don de soi jusqu’au bout qui a été le sien, et dans le même mouvement, de nous donner pour les autres.

Dans la vie du croyant, quelle peut être la juste place de la messe ?

P. D. D. : La pratique religieuse ne suffit pas, si le reste du temps le chrétien se moque de la charité. Mais elle est nécessaire, parce que notre foi suppose des lieux incarnés. Pour moi, la communion est le signe concret de la divine douceur. Grâce à l’eucharistie, nous nous souvenons que ce qu’il y a de vivant et de fécond en nous ne vient pas d’abord de nous-même, et que seule l’action du Christ en nos cœurs peut nous purifier et nous permettre de donner le meilleur.

Notre lien au Christ, reçu et fortifié dans l’eucharistie, est la seule source véritable de l’amour que nous pouvons manifester ; en retour, notre amour du prochain manifeste un amour qui vient de Dieu. Ainsi, le commandement de l’amour du prochain et le commandement de l’amour de Dieu se rejoignent.

Propos recueillis par Arnaud Bevilacqua

Pour aller plus loin :

_________________________________

ACCÉDER À LA RUBRIQUE COVID-19 : FORUM DIOCÉSAIN

 

 

Actualités

La règle des 30 personnes, une décision absurde

26 novembre 2020 (17h) Éditorial par Guillaume Goubert Directeur du journal La Croix Le premier ministre a confirmé que les cultes resteraient limités pour l’instant à 30 personnes. Jusqu’au bout, on a cru que le bon sens allait prévaloir. Et puis non. Jeudi, le premier ministre Jean Castex a laissé inchangée la règle annoncée 48 […]

27.11.2020 Lire
Actualités

La Conférence des évêques de France dépose un référé liberté

Dans sa déclaration du jeudi 26 novembre, le Premier ministre a annoncé une jauge de 30 personnes pour les célébrations religieuses dès ce dimanche. Cette jauge n’est ni compréhensible ni acceptable en l’état. En conséquence, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF), réuni hier soir, a décidé de déposer un référé liberté […]

27.11.2020 Lire
Actualités

Communiqué sur la jauge à 30 personnes

JAUGE À 30 PERSONNES CE DIMANCHE : UNE MESURE QUI DEMEURE IRRÉALISTE ET INAPPLICABLE C’est avec regret que la Conférence des évêques de France (CEF) apprend que la jauge de 30 personnes par lieu de culte pour les célébrations est maintenue pour ce dimanche. Après l’appel du Président de la République à l’issue de son […]

26.11.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Homélie de Mgr Souchu à l’occasion de la Pentecôte 2019

Frères et Sœurs, Si quelqu’un a soif, dit Jésus dans l’Évangile qui vient d’être proclamé, qu’il vienne à moi et qu’il boive. De son cœur couleront des fleuves d’eau vive; en disant cela il parlait de l’Esprit-Saint. Voici que nous entendons ces phrases alors que nous sommes rassemblés au terme d’une journée de prière et […]

08.06.2019 Lire
Dossiers de fond

Lutter contre la pédophilie

Rapport de la Conférence des Évêques de France Sortie du rapport de la Conférence des Évêques de France sur la lutte contre la pédophilie dans l’Église. Cette démarche d’information s’inscrit pleinement dans le cadre général de la lutte contre la pédophilie qui vise à la sensibilisation de tous. Une assemblée marquée par la rencontre des […]

13.05.2019 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher