L'Évêque

Homélie du Jeudi-Saint

9 avril 2020

 Frères et Sœurs,

La retransmission de cette messe du soir en mémoire de la Cène du Seigneur vient éclairer notre Jeudi-Saint que nous devons vivre dans le confinement. Nous avons proposé aux prêtres de célébrer la Cène du Seigneur à la même heure que nous, afin de créer dans le diocèse une véritable communion spirituelle en ce jour où nous nous rappelons l’institution de l’eucharistie et du sacerdoce ministériel. Le Jeudi-Saint est toujours l’occasion de nous recentrer sur l’eucharistie, à travers les textes qui viennent d’être proclamés.

En cette année de démarche synodale sur le dimanche, ceux et celles d’entre vous qui ont pu réfléchir aux questionnaires proposés par l’équipe diocésaine de l’année dimanche au premier trimestre, ont bien redit l’importance que revêt pour eux l’eucharistie, notamment le dimanche : « la messe, c’est une bonne école, un rendez-vous d’amour avec Jésus. On y prend des forces par sa parole et son eucharistie. C’est le moment où Jésus est enfin premier ! » Vous avez également noté le lien entre eucharistie et communauté chrétienne : par exemple : « l’eucharistie en communauté est essentielle, nous sommes tous unis dans le Corps du Christ. Nous voulons fêter et vivre la résurrection du Christ ». Enfin vous avez souligné l’aspect universel de l’eucharistie et le mot qui revient le plus souvent est celui de joie. Vous regrettez d’ailleurs que beaucoup de chrétiens, surtout dans les jeunes générations, n’éprouvent pas ces aspects que vous avez si bien décrits.

En ce Jeudi-Saint où vous êtes privés de messe depuis maintenant près de quatre semaines, il nous est bon de revenir sur l’importance que revêt pour nous l’eucharistie. Charles Péquy écrivait : « Il y a quelque chose de pire d’avoir une âme perverse, c’est un cœur habitué qui n’aime plus ». Ce manque que nous éprouvons profondément pendant ce temps de confinement a au moins l’avantage de ne pas nous mettre dans la routine. Il ne faudrait pas bien évidemment qu’il nous habitue à ne plus participer à l’eucharistie dominicale !

Alors comment faire pour qu’une relation ne se perde pas ? Evidemment nous avons le poids de nos habitudes. Mais nous devons développer une fidélité amoureuse. La première lecture du livre de l’Exode nous montre bien comment l’eucharistie est ancrée déjà dans l’histoire du peuple élu comme un mémorial et Saint Paul dans la seconde lecture nous rapporte : « J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur et je vous l’ai transmis ». L’Esprit Saint a toujours de l’humour de nous avoir engagé dans une démarche synodale sur le dimanche l’année où nous ne pouvons pas nous rassembler, y compris pour célébrer la Pâque du Seigneur Ressuscité ! Mais notre réflexion, celle que nous avons eu au début d’année, celle que nous avons pu partager en Pays et celle que nous allons poursuivre, nous permet de nous redire les choses essentielles afin que, revenus à une vie normale, nous puissions être renouvelés dans notre manière de vivre l’eucharistie.

Nous devons donc investir dans cette relation avec le Christ pour dépasser nos habitudes. Le confinement qui nous oblige à rester là où nous sommes peut nous aider à investir pleinement ce temps des jours saints. Diverses propositions existent pour que nous comprenions que ce qui nous fait grandir c’est l’implication et le choix et pas uniquement nos habitudes. A la messe, nous le savons, nous sommes au plus près de ce que Jésus a voulu pour nous.

Voilà pourquoi c’est la veille de sa mort que Jésus réunit ses disciples et nous livre son testament spirituel à travers deux gestes : le lavement des pieds et le don anticipé de son corps et de son sang.

L’évangile nous relate cet épisode étonnant du lavement des pieds. Il nous montre que Dieu est relatif à nous. Ce ne sont pas seulement les hommes qui se tournent vers Dieu, mais c’est Dieu qui se met à nos pieds. Nous pouvons vraiment compter sur l’Amour de Dieu car il va jusqu’à faire le travail de l’esclave : nous laver les pieds, s’abaisser devant nous. Et il nous invite à faire de même. La pandémie que nous vivons actuellement nous fait peut-être retrouver cette volonté de Dieu que nous soyons tous frères. Cette pandémie arrive dans les pays riches comme dans les pays pauvres. Elle atteint des anonymes, des pauvres, mais aussi des gens connus, en responsabilité. Cela peut vraiment nous donner à réfléchir.

Enfin c’est dans le don de son corps et de son sang que Jésus vient accomplir son testament spirituel. Lorsque nous mangeons son corps et buvons son sang, nous appelons cela la communion : ceci n’est pas anodin. Nous communions vraiment à la présence de Jésus. Dieu vient conjuguer sa vie avec la nôtre.

Ce soir nous n’allons pas pouvoir adorer longuement le Christ dans son eucharistie, mais nous pouvons ressentir sa présence, le don de sa vie pour nous. Puissions-nous le suivre jusque dans sa passion, sa mort et sa résurrection !

 

Mgr Nicolas SOUCHU

COVID-19 : Forum diocésain

À la recherche « des fidèles disparus »

Extrait du journal La Croix par Héloïse de Neuville, avec Caroline Celle   On estime jusqu’à un tiers le nombre de paroissiens qui ne reviennent plus à la messe du dimanche depuis le début de la crise sanitaire. La Croix a voulu connaître le profil et les motivations de ces fidèles. « Un soulagement. » C’est ce […]

13.01.2021 Lire
Actualités

Mgr Nicolas Souchu vous souhaite un joyeux et saint Noël !

Mgr Nicolas Souchu vous souhaite un joyeux et saint Noël ! « Je souhaite un Noël plus solidaire, qui permette des gestes de solidarité et d’attention auprès de ceux et celles qui en ont le plus besoin afin que nous ne perdions pas notre joie et que nous entendions tous cet appel de notre diocèse cette […]

24.12.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Journée des curés à l’arrayade à Dax

Une rencontre annuelle qui s’étend sur toute la journée. Au programme  : des temps de carrefours sur « le dimanche, des chemins nouveaux » et sur les pôles missionnaires un repas partagé un temps de prière un point sur la vie économique du diocèse des interventions de responsables de services diocésains

18.10.2019 Lire
Actualités

Une solidarité de proximité

Une interview de Laurence de Guillebon auprès de l’abbé Jean Passicos, confiné chez lui à Capbreton     Accéder à la rubrique CORONAVIRUS : FORUM DIOCÉSAIN

30.03.2020 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher