Actualités

Homélie de Mgr Souchu à l’occasion de la fin des travaux de l’abbatiale de Saint-Sever

14 novembre 2021 

33ème dimanche du temps ordinaire 

Saint-Sever 

Frères et Sœurs, 

La fête de saint Sever a d’abord été célébrée le 1er novembre. Depuis qu’en cette journée, l’Église fête tous les saints (la Toussaint), le diocèse d’Aire et Dax célèbre la Saint-Sever le 3 novembre. C’est dire combien c’est la sainteté d’un homme, d’un martyr, que l’on a voulu manifester dans cette belle abbatiale entièrement rénovée. Venu d’un pays lointain, Sever est envoyé comme prédicateur pour évangéliser notre région appelée la Novempopulanie, littéralement les neuf peuples formant l’Aquitaine Antique. Saint Sever aurait été décapité vers 409. L’Abbaye de Saint-Sever, fondée à la fin du Xe siècle est située sur la voie limousine, la route de Vezelay à Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est à cette époque, Xème, XIIe siècle, qu’elle connait son apogée et que l’Abbé Suavius fait placer en 1110 sur l’autel majeur les reliques de Saint-Sever. 

Ce lieu est toujours visible sous l’autel majeur. Le reliquaire actuel a été offert en 1782 par l’évêque d’Aire. Le Béatus de Saint-Sever, produit pendant l’abbatiat de Grégoire de Montaner (1028-1072) témoigne de cette apogée. En effet, sur ce Béatus, Saint-Sever apparait sur la carte de la même taille que Rome. Et puis, il y a eu le déclin : la guerre de 100 ans, les guerres de religion et la Révolution avant laquelle la Congrégation de Saint-Maur avait fait revivre l’Abbaye. Il est également intéressant de noter que, en 1905, lors de la séparation de l’Église et de l’État, l’évêque d’Aire et Dax a été chassé de son évêché d’Aire-sur-l’Adour. Il a été accueilli ici, à Saint-Sever, par une famille. 

Cette abbatiale, on peut le dire, a donc servi quelques années de cathédrale, avant le retour officiel de l’évêché à Dax, en 1933. 

Ainsi, fêter la rénovation complète et magnifique de cette abbatiale, c’est bien sûr être reconnaissant auprès de Monsieur le Maire et de la municipalité, ainsi qu’à tous ceux qui ont financé ce projet et aux différents corps de métier qui ont travaillé été comme hiver à cette restauration, en permettant toujours à la paroisse Notre-Dame-du-Mont-Carmel, de pouvoir y célébrer. Mais, vous l’aurez compris, c’est également et surtout, célébrer la sainteté. Il n’y aurait pas eu d’abbatiale s’il n’y avait pas eu Saint-Sever ; cet édifice aurait été vidé de son sens s’il n’avait été habité par des communautés monastiques ou par une communauté paroissiale, comme c’est le cas aujourd’hui. Et je suis heureux de saluer les curés successifs qui ont exercé leur ministère durant la période de travaux : l’abbé Dominique Bop et maintenant l’abbé Hervé Castets. Je n’oublie pas les autres prêtres et diacre au service de la paroisse, ainsi que les laïcs engagés, notamment dans l’Équipe d’Animation Pastorale Paroissiale ou dans les différents conseils, et engagements de la paroisse. 

Alors que nous disent les textes de ce 33ème Dimanche du Temps Ordinaire sur la Sainteté ? 

Tout d’abord, la sainteté nourrit notre espérance. C’est ce que nous révèle la première lecture tirée du livre de Daniel. Les saints maintiennent l’espérance. Nous en connaissons tous et c’est grâce à eux, grâce à elles, dans notre monde trouble, que nous gardons confiance en Dieu, en l’homme, en l’avenir, en la vie. Chaque saint nous révèle quelque chose de Dieu et ce message d’espérance : l’existence va de la vie à la vie et non de la vie à la mort. En ce sens le martyr de Saint Sever est donc un exemple d’espérance pour nous à travers cette abbatiale construite sur ses reliques et à partir de son culte. 

Ensuite, la sainteté nous rappelle notre propre liberté. Le Christ a mené pour toujours à leur perfection ceux qu’il sanctifie, nous rappelle notre seconde lecture, l’épitre aux Hébreux. Parler de sainteté c’est donc parler de Dieu, de Dieu qui nous a créés libres et qui nous appelle à la liberté. A la source de la sainteté il y a donc un très grand Amour, une passion qui dévore et qui appelle à une vie nouvelle. Ici, à Saint Sever, nous sommes les héritiers de tant de religieux, religieuses, de communautés monastiques et paroissiales qui ont chanté la sainteté de Dieu et qui le font encore aujourd’hui dans cette magnifique célébration depuis le chœur jusqu’au grand orgue. 

Enfin, la sainteté est le signe la victoire de l’Amour. La liturgie de ce mois de Novembre nous fait célébrer les derniers temps. C’est ainsi que dans l’Évangile Jésus parle à ses disciples de sa venue. Le fils de l’Homme est proche, même si nous ne connaissons ni le jour ni l’heure de notre propre mort et du retour glorieux du Christ à la fin des temps. Ceci nous rappelle que la sainteté ne se gagne pas à la force des poignets ; les saints ne sont pas des êtres parfaits. 

L’exemple, même lointain de Saint-Sever, nous rappelle que nous ne sommes pas appelés à être des champions, mais à être des saints ! Alors ne vivons pas dans la médiocrité. Celle-ci peut être pire que les virus, peut rendre la vie sans saveur et même étouffer le sens de la vie. 

La restauration de cette belle abbatiale, au-delà des prouesses techniques, architecturales et artistiques, nous ramène, frères et sœurs, à chacune de nos vies, à chacun de nos engagements, par l’intercession de Saint-Sever. 

Cette restauration nous invite à revenir à nos raisons d’être, à nous rappeler que chaque fois qu’une difficulté se présente (et je suppose que des difficultés, il y en a eu au cours de cette restauration), Dieu nous appelle encore aujourd’hui à ouvrir les mains comme il nous a appelé au début de notre vie ou de notre engagement. 

Cette restauration nous rappelle que parfois la réalité résiste, la pierre est dure. Mais qu’il est toujours possible de changer la réalité, de changer sa vie si nous nous rappelons l’alliance que Dieu a conclu avec l’humanité et avec chacun de nous, en particulier le jour de notre baptême. 

Cette restauration, aussi bien réussie à l’intérieur qu’à l’extérieur de cette abbatiale, nous rappelle enfin que dans nos vies c’est aussi bien dedans comme dehors que nous avons à vivre et témoigner du Christ Ressuscité, le seul Saint ! 

Saint Sever, priez pour nous ! 

+Nicolas SOUCHU 

Évêque d’Aire et Dax 

Actualités

Sortie de Printemps

Visite de Saint-Sever reportée depuis deux ans en raison des précautions sanitaires imposées par la Covid 19 Programme de la journée Dimanche 29 mai 2022 9h Regroupement devant l’office du tourisme 9h-10h30 Visite de quelques monuments de Saint-Sever, accompagnée par Francis Lafargue, membre du CA 11h-12h30 Assemblée Générale dans la salle de cinéma Média7 13h-15h […]

06.05.2022 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Actualités

À la rencontre des souffrances du monde

Un Chemin de Croix proposé par les Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs) Introduction Nous allons cheminer avec Jésus : le prophète, né à Bethléem, qui a grandi à Nazareth, pèlerin et prédicateur de la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu en Galilée, en Judée et dans les régions voisines, accusé et condamné à mort à Jérusalem.  Nous voulons accompagner Jésus […]

29.03.2022 Lire
Actualités

Journées mariales 2022

En marche avec Marie LUNDI 5 SEPTEMBRE VEILLÉE D’OUVERTURE 18h00 : Début de la marche (de la Glacière à la Chapelle des miracles) 19h00 : Ouverture officielle des journées mariales par Mgr Nicolas Souchu (Chapelle des miracles) 19h15 : Repas tiré du sac 20h30 : Témoignages et louange (Basilique) MARDI 6 SEPTEMBRE JOURNÉE DE RÉCOLLECTION […]

20.05.2022 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher