L'Évêque

Homélie 5ème Dimanche de Carême

Viens dehors !

29 mars 2020

Frères et Sœurs, comme nous aimerions entendre cette phrase alors que nous sommes confinés dans nos appartements, nos maisons, nos EHPAD, sur notre lit d’hôpital ou à la maison de retraite ! Viens dehors, c’est l’injonction de Jésus à son ami Lazare : il cria d’une voix forte dit le texte. Mieux encore Jésus s’adresse à ceux qui étaient là en disant : Déliez-le et laisser-le aller. Alors que les catéchumènes appelés aux sacrements de l’initiation chrétienne vivent aujourd’hui leur troisième et dernier scrutin, alors que le CCFD-Terre Solidaire sollicite notre générosité pour une écologie intégrale, permettez-moi de m’arrêter sur ces dernières phrases de Jésus dans ce beau passage de la résurrection de Lazare.

Lazare, viens dehors : Lazare est enfermé dans un tombeau. Il ne peut plus ni agir, ni penser. C’est en lui demandant d’aller dehors (exo en grec, ce qui a donné exit en anglais et sortie en français) qu’il pourra être délié et aller à sa nouvelle vie. Nous qui sommes en confinement, et nous le devinons, celui-ci devra encore durer, nous pouvons avoir l’impression d’être enfermés. En temps normal, nous aimons à reprendre l’expression du pape François : « Une Eglise en sortie ». Le confinement peut nous donner l’impression d’être enfermés sur nous-mêmes, surtout si les conditions de vie ne permettent pas d’avoir beaucoup d’espace. Mais nous pouvons également être enfermés sur nos idées, nos manières de penser ou d’agir. Il s’agit souvent du : « on a toujours fait comme ça », que le pape François essaye de combattre ! Nous le comprenons dans cet évangile, nous ne pouvons avancer que si nous sortons. Cette sortie n’est pas forcément physique. Les communautés monastiques du diocèse qui nous écoutent nous montrent bien que l’on peut vivre en clôture en étant totalement libre. Le confinement peut également nous entraîner dans nos vieux démons, nos addictions, car il faut tuer le temps autrement que d’habitude. Voyez que si je m’enferme sur mes difficultés, mes problèmes, mon chagrin, je ne suis pas ouvert à la grâce car je refuse de sortir de ce qui peut m’enfermer. Voilà pourquoi il est très important de rester lier par tous les moyens modernes de communication qui peuvent nous permettre de ne pas être centrés sur nous-mêmes et sur nos peurs. Oui, à chacun ce matin, le Christ nous dit : Viens dehors !

Déliez-le : Le deuxième ordre de Jésus s’adresse à ceux qui sont là, les juifs avec les sœurs de Lazare, Marthe et Marie, dont le texte de l’évangile nous a montré pour chacune leur chemin de foi. En effet, Lazare sort, sur l’injonction de Jésus, mais il est lié par des bandelettes aux pieds et aux mains, le visage enveloppé d’un suaire. Il ne s’agit donc pas seulement de sortir. D’ailleurs les jeunes qui veulent faire des sorties le samedi soir ou en semaine, vivent parfois sans savoir trop ce qu’ils font. Ils boivent, ils fument sans soucis. Ils sont sortis, mais ils sont liés. Pour nous Chrétiens, si nous voulons être vraiment en sortie, il faut que nous puissions être déliés. La manière dont Lazare sort du tombeau ressemble étrangement à ce qui nous est décrit lorsqu’au matin de Pâques les femmes se rendent au tombeau et que Pierre et Jean voient les linges et le suaire plié à part. Tant que nous sommes liés, c’est-à-dire attachés, nous ne sommes pas de véritables vivants. Notre mort physique nous délie de tous nos liens humains, certes, mais elle nous donnera l’espérance de la vraie vie. Sur cette Terre nous voyons bien que si nous sommes trop liés, nous ne pouvons pas répondre à un appel de Dieu. Abraham, le premier des croyants, a accepté de quitter sa terre pour suivre l’appel de Dieu. C’est parce qu’il n’était pas lié, attaché, qu’il a eu la promesse de sa descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel. Si la Vierge Marie tenait à son avenir tel qu’elle pouvait l’envisager avec Joseph, elle n’aurait pas pu dire oui pour être la mère du Fils de Dieu.

Laissez-le aller : Lazare reprend sa vie d’avant. Le terme de résurrection pour parler de Lazare n’est pas tout à fait exact puisqu’il reprend sa vie ordinaire et qu’il mourra dans l’attente de la résurrection au dernier jour. Lazare a simplement un supplément de vie terrestre. D’ailleurs au chapitre suivant, il est bien indiqué que lorsque Jésus alla à Béthanie, Lazare était là avec ses sœurs. Une fois que nous sommes dehors, que nous sommes déliés, Jésus nous laisse libre d’aller, de le suivre ou non : beaucoup de juifs crurent en lui nous dit la fin de l’évangile que nous avons proclamé, mais le texte continue en précisant que certains s’éloignèrent chez les pharisiens. De fait cet épisode sonne l’arrêt de mort de Jésus, puisque les Pharisiens, avec le grand-prêtre Caïphe décidèrent qu’ils le tueraient. Jésus avait dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime ». En ressuscitant son ami Lazare il nous montre que ce ne sont pas que de pieuses paroles. Alors, à nous de jouer. Jésus nous laisse aller : parfois dans des conditions difficiles, et nous pensons au personnel soignant, aux malades, aux mourants, à leurs familles, et parfois dans des périodes plus faciles.

Viens dehors, déliez-le et laissez-le aller sont bien des injonctions de Jésus pour nous en ce temps de confinement. Que celui-ci ne brise pas notre vie intérieure, mais lui permette de nous ouvrir et de vivre.

 

Mgr Nicolas SOUCHU

Réécouter l’homélie

 

Accéder à la rubrique CORONAVIRUS : FORUM DIOCÉSAIN

Documents à télécharger

Homélie au format WORD
Actualités

Au Secours catholique pendant le confinement

Les boutiques et permanences d’accueil du Secours Catholique étant fermées, la solidarité des chrétiens a-t-elle été, à travers lui, confinée ? Pour répondre à cette question, Église dans les Landes a rencontré Rémy Campion, responsable depuis deux ans de la Délégation des Pays de l’Adour, ainsi que Henri Rodière engagé sur la région dacquoise. Monsieur Campion, […]

15.05.2020 Lire
Diocèse

L’expérience du confinement au service diocésain de la catéchèse

Frédérique de Watrigant est responsable du service diocésain de la catéchèse. Dès le début du confinement, notre évêque la contacte et lui demande de réfléchir à des propositions pour poursuivre la catéchèse. À l’équipe d’imaginer autre chose, la priorité étant de maintenir le lien avec les catéchistes et leurs familles. De son côté, Frédérique éprouve […]

15.05.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Message de Mgr Souchu aux prêtres du diocèse

8 novembre 2018 Suite à l’Assemblée plénière des évêques qui s’est déroulée à Lourdes, Mgr Souchu a tenu à adresser quelques mots à tous les prêtres du diocèse d’Aire et Dax. Chers Frères Prêtres, Le 15 novembre 2017, le pape François me nommait évêque d’Aire et Dax. Je tiens à marquer cette date et cette […]

08.11.2018 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher