Etre solidaires

COVID-19, et si on parlait de la situation au Togo ?

Le coronavirus (COVID-19) n’est plus à présenter. C’est cette pandémie qui secoue le monde depuis plusieurs mois déjà. L’Afrique qui, au début, ne voyait ce virus que comme une réalité lointaine, et  paraissait immunisée contre elle, se retrouve à présent avec de nombreux cas enregistrés dans une trentaine de pays dont le Togo.

Longtemps, j’ai nourri l’espoir que le Togo, ma chère patrie ne soit embarquée dans cette spirale, mais hélas ! Un communiqué du gouvernement en date du 06 Mars 2020, a tout fait basculé. Le premier cas avait été annoncé ; une dame de la quarantaine rentrée au pays le 3 mars à partir de la frontière avec le Bénin voisin, après des séjours successifs en Allemagne, en France et en Turquie. Ayant perdu toute confiance en l’appareil politique, la majorité de la population n’a pas accordé du crédit à ce communiqué (Surtout au lendemain des résultats de l’élection présidentielle qui confirme la réélection de Faure Gnassingbé à sa propre succession après 15 ans de pouvoir. Je vous épargne les commentaires sur la situation sociopolitique). Et pourtant ce virus existe bel et bien et est déjà présent sur le territoire Togolais. Toutefois, je vous ferai l’économie de l’historique de son atterrissage au Togo.

Actuellement en Service civique au Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement Bordeaux (CCFD Terre Solidaire), mes collègues et les bénévoles, avec compassion s’inquiètent de plus en plus pour mon pays. Ils veulent savoir comment les choses évoluent. J’aurais bien voulu leur dire que tout se passe très bien et que des dispositions sont prises par mon pays pour affronter ce virus, mais au fond j’ai peur pour mes compatriotes. Je ne peux en effet, affirmer que tout est au point car nous connaissons tous bien les réalités du pays avec justement, nos centres hospitaliers pas du tout adaptés à la riposte contre ce fléau, et ça craint. Les informations que j’ai sur le centre de santé réquisitionné pour accueillir les personnes testées positifs au Coronavirus sont encore plus inquiétantes. Un premier centre hospitalier (CHU Campus) avait été annoncé dans un communiqué du gouvernement ; mais une semaine après, le ministre de la santé annonce un changement de cadre (désormais c’est au CHR Lomé commune). Le personnel du centre et tous les malades ont été donc mis dehors manu militari. Le samedi le 21 mars le centre a commencé par accueillir les premiers patients. Vous pouvez comprendre avec moi que c’est à tâtons qu’on choisit le cadre hospitalier qui va accueillir les cas positifs. Vous aurez le cœur brisé en découvrant  l’état de ce centre. Un grand frère engagé ‘Ferdinand Ayite’ nous en rapport ces observations après une visite : « Il n’existe pas de médecin de garde, ni d’infirmier encore moins d’agents d’entretien. Les malades se débrouillent eux-mêmes pour nettoyer les toilettes et désinfecter les couloirs et les chambres au « detol ». Les lits sont sans draps et les malades eux-mêmes doivent se débrouiller. Ils sont pour certains 4 ou 6 par chambre sans climatisation. Lorsqu’ils ouvrent les volets (fenêtres) pour avoir un peu d’air ils sont systématiquement envahis par les moustiques… ».

Je m’adresserai alors à mes compatriotes qui croient encore que cette maladie est une fiction ou pire, qui hésitent délibérément à adopter les mesures barrières en toute connaissance de cause. L’heure n’est plus à agir ou à réagir pour satisfaire le désidérata de quelqu’un, mais plutôt à prendre conscience qu’il y a plus en jeu que notre propre vie ; celle des autres l’est tout autant. C’est une question de santé publique et avec l’état du dispositif de santé mis en place, mieux vaut ne pas choper ce virus.

Aux dernières nouvelles, il y’a actuellement 25 cas et malheureusement un décès a été enregistré. J’invite donc tous les Togolais à respecter les mesures barrières pour freiner la propagation du virus. Je n’ai plus à citer ces mesures car depuis quelques mois on les rencontre partout sur nos réseaux sociaux. Mais je prie tous les Togolais d’arrêter de diffuser des messages sans sources et incitant les citoyens à se tourner vers la consommation de plantes et de racines médicinales en espérant trouver guérison.

Mes pensées se tournent en ces temps difficiles vers ces personnes qui vivent en milieu rural et qui ne sont pas encore très bien informées ou qui ne le sont pas du tout ; à toute personne dont les conditions de vie ne sont pas très favorables, pensée à toutes nos mamans et aux différents commerçants qui vivent au jour le jour avec les recettes journalières, pensée spéciale aux enfants de rue… vous êtes très nombreux, mais sachez que ce mauvais vent qui souffle passera.

En attendant, quelques soient les difficultés le plus important est de préserver sa vie.

Dieu Bénisse le Togo.

 

Essowèdéou BLAKIME,

                                                       Volontaire Internationale de Réciprocité* au CCFD TERRE Solidaire Aquitaine

 

*Les Volontaires Internationaux de Réciprocité sont de jeunes ressortissants de pays en développement, entre 18 et 25 ans, très engagés dans l’action solidaire et citoyenne dans leur pays et qui viennent faire 10 mois de Service Civique en France grâce aux accords entre pays sur Volontariat International.

COVID-19 : Forum diocésain

À la recherche « des fidèles disparus »

Extrait du journal La Croix par Héloïse de Neuville, avec Caroline Celle   On estime jusqu’à un tiers le nombre de paroissiens qui ne reviennent plus à la messe du dimanche depuis le début de la crise sanitaire. La Croix a voulu connaître le profil et les motivations de ces fidèles. « Un soulagement. » C’est ce […]

13.01.2021 Lire
COVID-19 : Forum diocésain

J’aide mon Eglise dans sa mission

Chère Madame, Cher Monsieur, Notre monde traverse de nouveau une crise sanitaire majeure et l’annonce de ce second confinement a jeté le trouble sur nos vies et nos habitudes. L’Église catholique vit ce temps avec une réelle gravité, consciente que beaucoup d’entre vous sont touchés par cette épidémie. Cependant, les magnifiques témoignages de charité visible […]

27.11.2020 Lire

Articles les plus consultés S'informer sur toutes les actualités

Buglose

La Bande dessinée éditée à l’occasion des 400 ans de Buglose arrive !

C’est le moment de réserver votre Bande dessinée.   Chargez le bon de réservation ci-dessous ou bien réservez directement en ligne en cliquant ici « NOTRE DAME DE BUGLOSE » Pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Bon Jubilé à tous BD de 36 planches – Editeur : Editions du triomphe. – Imprimée en […]

04.03.2020 Lire
Dossiers de fond

Le dimanche : des chemins nouveaux

Lettre de rentrée, septembre 2019 Frères et Sœurs, Je commence avec vous ma seconde année de ministère comme évêque d’Aire et Dax. L’an dernier, au cours de l’année pastorale 2018-2019, je vous ai invités à Témoigner de l’essentiel. Plusieurs parmi vous, membres de diverses communautés chrétiennes (des paroisses surtout, mais aussi des services et mouvements) […]

06.09.2019 Lire
Actualités

Journée des curés à l’arrayade à Dax

Une rencontre annuelle qui s’étend sur toute la journée. Au programme  : des temps de carrefours sur « le dimanche, des chemins nouveaux » et sur les pôles missionnaires un repas partagé un temps de prière un point sur la vie économique du diocèse des interventions de responsables de services diocésains

18.10.2019 Lire
Actualités

Une solidarité de proximité

Une interview de Laurence de Guillebon auprès de l’abbé Jean Passicos, confiné chez lui à Capbreton     Accéder à la rubrique CORONAVIRUS : FORUM DIOCÉSAIN

30.03.2020 Lire

Les Paroisses

Retrouvez toutes les informations pratiques de votre paroisse

Tout Savoir

Découvrez l'Annuaire de votre Diocèse

Retrouvez les coordonnées et informations pratiques des paroisses, prêtres, diacres, services et conseils diocésains, …

Découvrir l'annuaire
Rechercher un horaire de messe Rechercher